13 novembre 2005

L'équipe fanion séduit son monde

img_6889

Le stade municipal affichait complet samedi soir pour le duel au sommet entre l’ASSP et Nice remporté haut la main par les Sang et Or 3-1

Accueillir le leader de son championnat n’est jamais facile. Etre mené par celui-ci cinq minutes avant la pause l’est encore moins. Et pourtant. Cette saison, l’AS Saint-Priest dispose d’armes, de qualités techniques, physiques et mentales, qu’elle sait utiliser à bon escient. Devant plus de 1500 spectateurs et portés par le rythme des tambours brésiliens, Pierre Laigle et les siens ne se sont jamais affolés, égalisant par l’intermédiaire de Brice Sanchez tout juste trois minutes après l’ouverture du score niçoise. Quelques supporters avisés assuraient voir en Nice une formation bien plus forte que celle de l’OL venu accrocher le nul lors de la dernière réception (1-1). « Notre début de match était dans la lignée de celui de l’OL : on a construit, tenu le ballon, mais que rarement fait preuve d’une assez grande détermination pour porter le danger sur la cage adversaire », admettait Eric Guichard. L’égalisation de Sanchez – premier match en CFA et premier but – juste avant la pause donnait des ailes à ses coéquipiers qui, en l’espace d’un quart d’heure, faisait la différence dès le retour des vestiaires. Un coup de patte du gaucher et capitaine Pierre Laigle sur la tête de Cyril Grand à la 47e minute suivi d’un penalty obtenu intelligemment par Bruno Barreto et transformé par Gary Perchet à l’heure de jeu pliaient la rencontre. Avec la manière, les San-Priots se sont emparés seuls de la place de leaders de leur groupe avec deux points d’avance sur leur adversaire du jour et surtout un match en moins s’il vous plaît ! « Il s’agissait là de l’unique objectif de la soirée. Nous l’avons atteint. Maintenant, il va vite falloir se reconcentrer sur notre déplacement en coupe de France à Rhône Vallées. Je ne veux pas revivre ce que nous avons vécu la saison passée à Andrézieux », avertissait l’entraîneur précisant encore une fois que ce sera du 50-50 contre ce surprenant promu en CFA 2.

Posté par cvetzel à 20:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur L'équipe fanion séduit son monde

Nouveau commentaire